Il m’est souvent demandé par certains chefs d’entreprise s’il existe des ratios en trésorerie reflétant l’état de santé de l’entreprise et qui sont reconnus pas les banquiers (ou autres investisseurs potentiels). Par exemple, une personne m’a affirmé qu’il fallait toujours avoir en trésorerie l’équivalent de 10 % de son chiffre d'affaires. Je ne crois pas que ce KPI soit pertinent s’il est décorrélé du marché, de l’activité, de la maturité de l’entreprise et sa politique de développement pour ne citer que quelques variables possibles. (…)