À première vue le lien entre cette attaque terroriste notoire et ce principe de gestion n’est pas évident. Et pourtant en mettant en lumière le cas de Promovacances, qui était une des licornes des années 2000, tout paraît très clair. (…)