23 septembre 2019

Le 11 septembre 2001 révélateur de l’importance du BFR

À première vue le lien entre cette attaque terroriste notoire et ce principe de gestion n’est pas évident. Et pourtant en mettant en lumière le cas de Promovacances, qui était une des licornes des années 2000, tout paraît très clair.

Une licorne frappée en plein essor

L’été est toujours propice aux lectures distrayantes. Cette année, j’ai parcouru l’ouvrage de Christine Kerdellant « Histoire des grandes erreurs de management »[1]. On y retrouve bien sûr quelques cas célèbres comme celui de Kodak, exemple de l’entêtement à rater toutes les occasions de s’adapter aux évolutions de son environnement.

Ce qui a attiré mon attention c’est le cas de Promovacances, l’un des précurseurs de la vente de voyages en ligne. En effet, au détour d’un chapitre, est évoqué le problème du BFR que certaines entreprises ont pu rencontrer. Rencontre qui fut fatal à la compagnie en 2001 et plus précisément à la suite du 11 septembre.

Retenons que l’entreprise avait des salariés motivés, un bon produit, un bon positionnement, une forte croissance. Le moins que l’on puisse dire est que tous les voyants étaient au vert en ce début de 2001 pour le fondateur Denys Chalumeau. Sans surprise, nombre d’investisseurs se bousculaient avec leurs propositions de rachat. En un instant le rêve est devenu cauchemar. En effet, « le business model » impliquait de payer les fournisseurs avant de recevoir les paiements des clients vacanciers. Ce qu’on appelle un Fonds de roulement positif.

Fonds de roulement positif vs fonds de roulement négatif

D’une manière générale, « dès que l’activité suppose des besoins en fonds de roulement positifs, c’est-à-dire payer les fournisseurs avant de recevoir les paiements des clients, ce problème est crucial. À l’inverse la grande distribution bénéficie de fonds de roulement négatifs : elle est le plus souvent payée au comptant par ses clients alors qu’elle règle ses fournisseurs plusieurs mois plus tard. »

Dans le cas de figure du fonds de roulement positif la sous-capitalisation est un risque qui se révéla fatal pour Promovacances. L’activité touristique plongea sans surprise après les attentats du 11 septembre, fragilisant toutes les entreprises du secteur travaillant en flux tendus et sans Cash important dans leurs caisses. Avec une Trésorerie importante, il aurait pu faire le dos rond en attendant des jours meilleurs.

Une des règles de gestion bien connue, est de veiller à ce qu’il y ait un décalage suffisant entre les encaissements et les décaissements afin de garantir le bon fonctionnement de l’entreprise. Conséquence il faut rester attentif aux délais de règlements des clients et réduire autant que possible le DSO (Days of Sales Outstanding ratio qui mesure les délais de paiement).

Il est dit qu’en matière de communication de crise, les entreprises doivent se préparer aux différents scénarios possibles. Il en va de même dans la Gestion du Cash, le Trésorier doit anticiper les difficultés en optimisant ses fonds.

Sinon, Denys Chalumeau se réconforta peu de temps après avec le succès de Seloger.com.
Comme quoi, l’on peut rebondir après un échec.

Note

[1] Édition Poche Folio, 2016

Derniers articles

23 septembre 2019

Le 11 septembre 2001 révélateur de l’importance du BFR

À première vue le lien entre cette attaque terroriste notoire et ce principe de gestion n’est pas évident. Et pourtant en mettant en lumière le cas de Promovacances, qui était une des licornes des années 2000, tout paraît très clair.

Lire la suite »

20 juin 2019

Les enjeux de la gestion des pouvoirs bancaires

Le sujet est de plus en plus fréquemment mis sur la table des directeurs financiers que les consultants de BDO VIA FINANCE rencontrent dans le cadre de leurs activités. Elle implique de confier les droits à certaines personnes au sein de l’entreprise pour effectuer des opérations sur les comptes

Lire la suite »

29 mai 2019

Risques d’impayés : toutes les entreprises n’y pensent pas

Nous avons, chez BDO VIA FINANCE, l’habitude de penser que le risque clients est une des menaces les plus sérieuses pour la vie même des entreprises, en attaquant leur BFR. D’où nos recommandations en matière de prévention et couverture du risque. Les dernières nouvelles sur le sujet des risques

Lire la suite »