4 février 2019

Les directeurs financiers peuvent-ils être victimes du FOMO ?

Le syndrome FOMO (Fear Of Missing Out) est cette peur chronique de passer à côté de l’information.

Dans son article du 15 janvier dernier, Yeza Lucas évoquait le sujet appliqué aux entrepreneurs. Il m’est venu à l’esprit à la lecture de son article que le syndrome pouvait aisément s’appliquer aux fonctions financières au sein des entreprises.

En effet, par nature, la fonction se place au carrefour des échanges d’informations au sein de l’entreprise, elle-même ouverte sur le flux de données venant de l’extérieur. S’il y a bien une personne qui doit garder la tête froide sous le flot continu des données qui le submergent c’est bien le financier en entreprise. Il y a quelques moyens de s’en prémunir en acceptant l’idée que nos processus de décision sont sélectifs.

L’obsession d’avoir l’information interne en temps réel

L’un de nos clients, fort d’une croissance externe significative empile littéralement les acquisitions les unes sur les autres. Se pose alors la question de la remontée des informations financières (chiffre des ventes, gestion des découverts) afin de maîtriser le BFR, les dépenses en marchandises en particulier et négocier au plus juste les prix des fournisseurs. La difficulté réside alors dans la remontée des informations quotidiennes à une heure donnée. D’où la nécessité de pouvoir mettre à disposition des informations fiables, pertinentes, synthétiques et présentées sous un format aisément compréhensible.

Ce n’est pas par hasard si la Data visualisation s’est invitée dans les outils de Business Intelligence du marché depuis quelques années sous l’impulsion en autre du Professeur Dr Rolf Hichert la référence sur le sujet. La représentation visuelle des graphes est devenue le nouveau langage des comités de direction car elle permet de donner un maximum d’informations choisies sous un format compréhensible par une direction générale.

L’inflation des informations externes

Inutile de revenir sur le sujet de l’explosion des informations qui porte sur tous les sujets de notre vie en général. Pour nous en tenir au Directeurs Financiers on ne peut les blâmer sur la nécessité de se tenir informé sur les taux de change, taux d’intérêt, prix des matières premières et autres risques géostratégiques afin de prendre les décisions optimales à un moment donné. Nous avons créé un univers, un environnement si complexe, si chargé en informations, que nous n’avons d’autre choix que celui de la simplification. D’où le recours aux KPI (indicateurs clés de la performance) et KRI (indicateurs clés de risque), dans une présentation PowerPoint bien sûr.

Afin de se prémunir du FOMO, il est nécessaire d’utiliser les outils permettant d’élaguer et simplifier les informations afin de les rendre lisibles et actionnables. Identifier les indicateurs clefs nécessaires à son travail quotidien et ne pas hésiter à en critiquer la pertinence régulièrement.

Car comme vous le savez, ce qui est permanent est le changement.

Derniers articles

17 avril 2019

La trésorerie toujours la préoccupation n° 1 des chefs d’entreprise

Lors d’un webinar organisé par un prestataire de services dédiés au PME, il était rappelé que le souci premier des patrons est la trésorerie (pour 43 %), loin devant celui plus commercial de « trouver de nouveaux clients » (28 %). Il ne faut cependant pas se méprendre sur le terme générique de

Lire la suite »

28 mars 2019

Cybersécurité et PME : encore un long chemin à faire

Chez BDO VIA FINANCE, nous avons eu l’occasion dans le passé d’évoquer ce sujet au combien sensible que celui de la fraude en entreprise. Afin de mieux répondre aux attentes de nos clients nous avons récemment mis à notre catalogue un applicatif dédié à la lutte contre la fraude au sein des services

Lire la suite »

14 mars 2019

Lutte contre la fraude aux paiements : combinez logiciels et process

Les années se suivent et les études le confirment, la fraude en entreprise ne cesse de croître telle une hydre à plusieurs têtes, le danger surgit là où on ne l’attend pas. L’unanimité s’est faite parmi les éditeurs et intégrateurs de logiciels financiers pour affirmer que des applicatifs dédiés à

Lire la suite »