10 décembre 2018

À quoi peut ressembler une mission d’optimisation du BFR ?

Une mission d’amélioration du BFR au sein d’une entreprise passe bien sûr par différents types d’analyses pour nous limiter à l’aspect quantitatif des choses.

  • Analyses quantitatives à partir des données comptables et transactionnelles (factures).
  • Analyses sur site pour des entretiens avec les principaux acteurs des cycles BFR.
  • Remise du rapport à la direction avec proposition des plans d’actions.

Tous les processus sont passés au crible en particulier la gestion des stocks, s’ils existent.

Outre le cycle des Stocks, il y a investigation des modalités de règlement des clients et de paiement des fournisseurs, une analyse des prévisions de Trésorerie et des financements possibles.

Si la société possède des Stocks :

  • Le DIO (Days Inventory Outstanding).
  • La Couvertures par grandes catégories de stocks (matières premières, produits finis, négoce).
  • La Balance âgée des stocks : répartition des articles par catégories de couverture et de stock.
  • La Fiabilité des prévisions des ventes.

Sur le volet Clients l’on s’attache aux points suivants :

  • Le DSO (Days Sales Outstanding, ou NJC : nombre de jours de Crédit clients).
  • L’évolution de la Balance âgée.
  • La Répartition des termes de paiement.
  • Le délai moyen pondéré de paiement.
  • Les pourcentages des avoirs, des créances douteuses et des passages en perte.

Côté Fournisseurs :

  • Le DPO (Days Payable Outstanding).
  • Les analyses des volumes d’achats et nombre de fournisseurs par catégorie d’achat.
  • Les termes de paiement par catégorie d’achats.
  • La volumétrie des factures par catégories d’achats.
  • Les analyses des paiements.

L’objectif recherché à la fin d’une mission d’audit de ce genre est bien sûr de proposer des actions d’amélioration dans un but de générer du cash et limiter le recours au financement externe. Cela au service du développement pérenne de l’entreprise et de sa croissance sécurisée.

Derniers articles

14 mars 2019

Lutte contre la fraude aux paiements : combinez logiciels et process

Les années se suivent et les études le confirment, la fraude en entreprise ne cesse de croître telle une hydre à plusieurs têtes, le danger surgit là où on ne l’attend pas. L’unanimité s’est faite parmi les éditeurs et intégrateurs de logiciels financiers pour affirmer que des applicatifs dédiés à

Lire la suite »

25 février 2019

Mais qui est Kyriba ?

Je suis tombé par hasard sur l’article de La Tribune dont le titre m’a interpellé. En effet, « qui ne connaît pas Kyriba ». Certainement pas les Directeurs Financiers des entreprises françaises. Plus surprenant, la société est toujours présentée comme une sorte de start-up en devenir. Personne ne

Lire la suite »

11 février 2019

Les changements de système de gestion ne sont pas si fréquents que cela...

Régulièrement parmi nos clients, l’un d’eux mandate à grands frais un cabinet de renom afin de procéder à état des lieux de ses systèmes d’information afin de savoir s’il doit conserver ou non les applicatifs utilisés en interne. Au vu de notre expérience, nous pouvons affirmer que rares sont les

Lire la suite »