10 septembre 2018

Le Directeur Financier pense-t-il comme un marteau ?

Les Directeurs Financiers sont des hommes de conviction. Leurs responsabilités professionnelles, la tension nerveuse inhérente à leurs missions quotidiennes, ne laissent que peu de place au doute et aux états d’âme, et c’est mieux ainsi.

Le Directeur Financier s’invite partout

Cependant, certains, forts de leurs succès, se targuent d’avoir une opinion avisée sur tous les sujets possibles. Ils s’autorisent à « donner la leçon » aux autres responsables de départements sur la manière dont ils devraient gérer leurs activités, convaincus que leur activité est plus importante que les autres (Informatique, Commercial, Marketing…), orientent des choix qui ne relèvent pas directement de leur compétence. S’il est juste qu’ils doivent être le garant de la bonne santé financière de l’entreprise, certains ont tendance à ne voir le monde qui les entoure qu’à travers le prisme déformant de leur expertise confirmée ou de leurs outils de gestion.

Pour l’un, point de salut hors une présentation de chiffres sous Excel. Partant du principe que rien n’est contrôlable sans mesure et donc sans chiffres, tout ce qui ne rentre pas dans une cellule de tableur n’existe pas. Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu’un marteau[1] De là quelques difficultés à apprécier des choses immatérielles comme la réputation par exemple.

Et se prend au jeu du pouvoir

À l’inverse s’il n’obtient pas les données qu’il attend de son système d’information, c’est que ce dernier est mauvais. Or comme vous le savez, peu ou prou aujourd’hui, les logiciels de gestion se valent globalement. Ce qui fait la différence et la réussite d’un projet est, à 80 %, la qualité des consultants qui interviennent chez vous.

Pour l’autre, ses convictions sur la nature humaine et, par extension, sa manière d’interagir sont frappées du sceau de la certitude de l’homme de pouvoir. Quelle que soit la situation, ce sont toujours les mêmes réponses apportées aux situations rencontrées : « Cela a toujours bien fonctionné comme ça, pourquoi changer ? »

A bien y regarder, ce genre de comportement n’est pas spécifique au Directeur Financier et nous le retrouvons chez bien des responsables de département. Il s’agit moins d’une fonction que de l’état d’esprit d’un individu. Finalement à ne rencontrer que des financiers d’entreprise, je deviens moi-même marteau.



Note

[1] Abraham Maslow - The Psychology of Science, 1966 : Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou. .

Derniers articles

29 octobre 2018

Gestion des pouvoirs bancaires, le casse-tête des directions financières

L’autre caillou dans la chaussure du directeur financier Il n’est pas nécessaire d’être un grand groupe pour avoir à gérer plusieurs dizaines d’entités et les comptes bancaires associés. La question se pose donc rapidement pour les ETI en forte croissance nationale et/ou internationale.

Lire la suite »

2 octobre 2018

Le métier de trésorier n’est pas ce que vous croyiez

Contrairement à ce que l’on pense, le rôle du trésorier ne se limite pas à la simple collecte quotidienne des informations bancaires, à une activité de compilation d’informations venues de la banque, afin d’émettre - au final - des chèques et des virements.

Lire la suite »

24 septembre 2018

Les patrons de PME sont-ils prêts pour le Big Data ?

Dans les nouveautés de la rentrée, le groupe BDO vient de prendre la majorité du capital du BIPE. Une bonne nouvelle qui pose cependant la question de la maturité des patrons d’entreprise pour l’analyse de leurs données comme aide à la prise de décision.

Lire la suite »