9 avril 2018

Quelques ratios pour appréhender la santé financière de votre entreprise

Il m’est souvent demandé par certains chefs d’entreprise s’il existe des ratios en trésorerie reflétant l’état de santé de l’entreprise et qui sont reconnus pas les banquiers (ou autres investisseurs potentiels). Par exemple, une personne m’a affirmé qu’il fallait toujours avoir en trésorerie l’équivalent de 10 % de son chiffre d'affaires.

Je ne crois pas que ce KPI soit pertinent s’il est décorrélé du marché, de l’activité, de la maturité de l’entreprise et sa politique de développement pour ne citer que quelques variables possibles.

En revanche l’on peut citer les ratios suivants comme étant de ceux pris en compte par les banquiers dans l’évaluation du risque pour une société.

  • Capitaux propres / immobilisations nettes :
    Il indique que vos ressources couvrent bien dans le long terme vos immobilisations.
    Il faut qu’il soit supérieur à 1.
  • Capitaux propres / CA :
    Il révèle votre limite d’endettement.
    S’il est inférieur à 1, vos banques seront réticentes à vous prêter davantage d’argent.
  • Frais financiers / CA :
    Il signale votre limite dans votre capacité à rembourser vos emprunts.
    Doit être inférieur à 3.
  • Capitaux propres / Endettement total :
    Indique votre capacité à rembourser vos dettes.
    Doit être supérieur à 0,5.
  • Actif circulant / Dettes à court terme :
    Il mesure la capacité de votre société à honorer ses engagements à court terme.
    Supérieur à 1, il signifie que vous avez une trésorerie suffisante pour couvrir vos échéances à venir.

Bien sûr il y a le traditionnel BFR qui, s’il augmente, réduit d’autant votre trésorerie disponible, la liste ci-dessus n’étant pas exhaustive.

L’analyse de ces chiffres doit être contextualisée, dans le temps si vous avez quelques années d’historiques dans vos données, et par rapport aux performances des autres acteurs de votre marché. Mieux vaut être dans les moyennes pour plaire à vos banquiers.

Derniers articles

14 mars 2019

Lutte contre la fraude aux paiements : combinez logiciels et process

Les années se suivent et les études le confirment, la fraude en entreprise ne cesse de croître telle une hydre à plusieurs têtes, le danger surgit là où on ne l’attend pas. L’unanimité s’est faite parmi les éditeurs et intégrateurs de logiciels financiers pour affirmer que des applicatifs dédiés à

Lire la suite »

25 février 2019

Mais qui est Kyriba ?

Je suis tombé par hasard sur l’article de La Tribune dont le titre m’a interpellé. En effet, « qui ne connaît pas Kyriba ». Certainement pas les Directeurs Financiers des entreprises françaises. Plus surprenant, la société est toujours présentée comme une sorte de start-up en devenir. Personne ne

Lire la suite »

11 février 2019

Les changements de système de gestion ne sont pas si fréquents que cela...

Régulièrement parmi nos clients, l’un d’eux mandate à grands frais un cabinet de renom afin de procéder à état des lieux de ses systèmes d’information afin de savoir s’il doit conserver ou non les applicatifs utilisés en interne. Au vu de notre expérience, nous pouvons affirmer que rares sont les

Lire la suite »