12 février 2018

BDO Via Finance à la rencontre des start-up

Sur l’invitation de Docapost IOT*, nous sommes intervenus, mercredi 7 février dernier, devant un parterre de créateurs de start-up qui avaient bravé une météo neigeuse pour se retrouver à la Tour Cristal, dans le 15e arrondissement de Paris. L’atelier avait pour thème Les start-up et la gestion de trésorerie.

À cette occasion nous avons pu évoquer les erreurs classiques commises par les entrepreneurs et faire quelques recommandations afin d’éviter quelques situations financièrement délicates.

Spécificités de la start-up

Les profils étaient diversifiés, allant de la personne ayant plusieurs créations de sociétés à son actif, aux patrons ayant une moindre connaissance administrative et financière. En effet, les spécificités de la start-up sont :

  • Des créateurs/associés avec une faible culture financière ;
  • De commettre des erreurs : de surestimation des ventes à venir, de sous-estimation des retards dans les règlements des clients, et des surinvestissements dans des dépenses de fonctionnement ;
  • D’avoir une période de « cash burn » importante ;
  • D’avoir une faible capacité d’autofinancement (CAF).

C’est pourquoi, à travers nos échanges ce jour-là, nous avons pu mettre en avant les conseils suivants.

Nos recommandations en matière de gestion de trésorerie

  • Déposer les chèques en banque dès que possible (ne pas les oublier sur un bureau ou dans un tiroir) ;
  • Avoir un suivi des factures fournisseurs afin de connaître les décaissements à venir ;
  • Définir un calendrier des charges sociales et fiscales : TVA, Taxe d’apprentissage, URSSAF, etc. ;
  • Ne pas attendre pour facturer les clients ;
  • Respecter la politique tarifaire sous-jacente à la profitabilité de l’activité (pas de remises intempestives) ;
  • Avoir une politique de relance clients fondée sur l’anticipation ;
  • Négocier au bon moment avec votre banquier (ne pas attendre d’être à découvert).

En suivant ces quelques préconisations, ces sociétés dont la taille et l’activité ne justifient pas encore le recours à un logiciel de gestion de trésorerie, peuvent éviter les 5 crises qui peuvent frapper la jeune pousse en développement.


* Docapost IOT, filiale du Groupe La Poste, regroupe toutes les activités de services connectés qui se matérialisent sur une plateforme IoT, le Hub Numérique, lancée au CES 2015 à Las Vegas. Ce domaine comprend à la fois des objets, de la connectivité, des services, du big data etc.

Derniers articles

14 mars 2019

Lutte contre la fraude aux paiements : combinez logiciels et process

Les années se suivent et les études le confirment, la fraude en entreprise ne cesse de croître telle une hydre à plusieurs têtes, le danger surgit là où on ne l’attend pas. L’unanimité s’est faite parmi les éditeurs et intégrateurs de logiciels financiers pour affirmer que des applicatifs dédiés à

Lire la suite »

25 février 2019

Mais qui est Kyriba ?

Je suis tombé par hasard sur l’article de La Tribune dont le titre m’a interpellé. En effet, « qui ne connaît pas Kyriba ». Certainement pas les Directeurs Financiers des entreprises françaises. Plus surprenant, la société est toujours présentée comme une sorte de start-up en devenir. Personne ne

Lire la suite »

11 février 2019

Les changements de système de gestion ne sont pas si fréquents que cela...

Régulièrement parmi nos clients, l’un d’eux mandate à grands frais un cabinet de renom afin de procéder à état des lieux de ses systèmes d’information afin de savoir s’il doit conserver ou non les applicatifs utilisés en interne. Au vu de notre expérience, nous pouvons affirmer que rares sont les

Lire la suite »