prevision-tresorerie-pilotage-entreprise.jpg

30 octobre 2017

La prévision de trésorerie, outil de pilotage de l’entreprise

prevision-tresorerie-pilotage-entreprise.jpgTout chef d’entreprise rêve de disposer des outils lui permettant de prendre les bonnes décisions dans la conduite de sa société. Parmi les états de reporting pouvant être mis à sa disposition existe la prévision de trésorerie. Cependant, il semble que ce soit le point faible dans les processus d’analyse mis en place dans les entreprises qui ont rarement le réflexe de recourir à un plan de trésorerie prévisionnel.

De l’utilité de la prévision de trésorerie informatisée

Cash is King est l’expression favorite des services financiers. Comme chacun le sait une société doit d’abord dépenser de l’argent avant de produire quoi que ce soit et dans notre métier l’on devra payer les salaires des consultants avant la facturation des services prestés. C’est pourquoi il est vital :

  • D’avoir chaque jour une idée précise du Cash disponible dans les caisses afin d’optimiser le BFR ;
  • De connaître pour demain les besoins de trésorerie de l’entreprise ;
  • De pouvoir modéliser les futurs encaissements/décaissements en fonction de ce que le Trésorier connaît des cycles d’activité de sa société, de ses plans de financement/placements.

Il s’agit ici de la méthode dite « directe » qui part des encaissements/décaissements, par opposition à la méthode « indirecte », plus complexe, qui s’appuie sur les variations du bilan (tableau emplois/ressources, etc.).

Accessoirement, l’informatisation du plan de trésorerie permet de mémoriser des informations, de constituer un historique qui lui-même aidera à affiner les futurs plans.

Pour anticiper sur les éventuels problèmes de Cash

Le trésorier bénéficiant d’une vision précise de ses disponibilités sera mieux à même de trouver les solutions de financements nécessaires de manière optimum. Il est en effet plus difficile de mobiliser des créances, de trouver de l’argent à des conditions favorables lorsque vous êtes déjà dans la difficulté. Le plan de trésorerie informatisée permet à l’entreprise de procéder, en quelque sorte, à un « mapping » de ses besoins (ou pas) en termes de Cash, et d'éviter ainsi de se mettre en situation de trop grande faiblesse vis-à-vis de ses créanciers potentiels.

Selon la périodicité la plus adaptée à l’entité concernée

Il y a autant de plans de trésorerie qu’il y a d’entreprises, selon que l’on est un groupe avec des filiales ou bien une PME, etc. Ainsi l’on pourra mettre en place une centralisation automatisée et quotidienne des données filiales au sein d’un groupe (travail compliqué et coûteux en temps, surtout sous Excel). Le plus souvent, on parle d’un plan sur douze mois avec une ventilation mensuelle, mais toute autre organisation est possible (journalière, hebdomadaire, bimensuelle…)

Au vu de ce qui vient d’être évoqué, il apparaît utile pour toute société de se doter d’un tel reporting, et d’échapper ainsi à l’une des causes de faillite des entreprises : le déficit de trésorerie.

Derniers articles

10 juillet 2018

Informatisation des directions financières : le Bon, l’Incompétent et le Truand

Il y a 20 ans de cela, le Directeur Financier d’une grande société spécialisée dans les photocopieurs, me lâcha cette affirmation à propos des intervenants en informatique qu’il pouvait rencontrer : « Dans l’informatique de Gestion il y a un tiers d’escrocs, un tiers d’incompétents et un tiers de

Lire la suite »

2 juillet 2018

DAF en PME : humain trop humain

On a coutume de dire qu’au sein des PME les relations humaines priment et l’implication des salariés dans leur travail est supérieure à ce que l’on peut trouver dans les grands comptes. Cela est vrai à la lumière de mes dernières rencontres, l’une d’entre elles est exemplaire.

Lire la suite »

25 juin 2018

Fraude interne et charité chrétienne

Lors d’un Webinar BDO VIA FINANCE consacré à la « Sécurisation des Paiements, prérequis de la lutte contre la fraude », nous avons pris délibérément le parti d’évacuer le sujet de la fraude en interne dans les entreprises. Cela représente cependant 30 % des fraudes commises en 2017 au sein des

Lire la suite »